Accueil

Elections législatives : résultats du second tour

Envoyer Imprimer PDF

Pour notre 9ème circonscription, c'est Mjid El Guerrab qui a été élu député, avec 59,66% des suffrages exprimés (6642 voix).
La participation a été de 11,72% pour l'ensemble de la circonscription.

Pour connaître les résultats des élections législatives pour l'ensemble des Français à l'étranger, cliquer ici

 

Résultats du 2ème tour de l'élection présidentielle, en Tunisie et pour les Français hors de France

Envoyer Imprimer PDF

Nous nous félicitons des résultats du deuxième tour des élections présidentielles en Tunisie :

Participation : 46,7%
Pour E.Macron : 93,94% des suffrages exprimés
Pour M.Le Pen : 6,06% des suffrages exprimés.
Pour les résultats détaillés, cliquer ici
Concernant l'ensemble des Français hors de France, les résultats sont les suivants : Pour E. Macron : 89,31% des suffrages,
Pour M. Le Pen  10,69% des voix.
Votes blancs : 3,36%, votes nuls 0,81%.
Le taux de participation au second tour est de près de 46%, soit 4 points de plus qu’au second tour de l’élection présidentielle de 2012 et 2 points de plus qu’au premier tour.
Pour les résultats détaillés par pays, cliquer ici
 

Mariage d'une Tunisienne avec un étranger non musulman

Envoyer Imprimer PDF

La coalition d’associations pour l’abrogation de la circulaire du Ministre de la Justice du 5 novembre 1973 (interdisant la célébration du mariage des Tunisiennes avec des non musulmans) a tenu une conférence de presse le 27 mars 2017.

Notre association, qui est parmi les premiers adhérents à la coalition, était représentée. Etaient présents, outre la presse nationale tunisienne et étrangère (française, italienne, allemande), bon nombre de représentants des associations membres de la coalition, notamment les organisateurs : Tarek Ben Hiba, président de la FTCR et initiateur de la coalition, Sana Ben Achour, présidente de « Beïti » et Wahid Ferchichi de l’ADLI Association de Défense des Libertés Individuelles. D’autres personnalités étaient également présentes, telles Bochra Bel Haj Hamida, députée, et Alia Chammari, avocate engagée et spécialiste de la question.

Parmi les informations essentielles à retenir :

Il n’y a pas UNE circulaire, celle, tristement célèbre, du ministre de la Justice du 5 novembre 1973, mais au moins CINQ. Ces circulaires n’étant pas publiques, il est difficile d’en connaitre le nombre et le contenu exact. Cependant, suite à diverses actions en justice, nous savons maintenant qu’il y a plus de 5 circulaires :

Lire la suite...
 

Brocante et vente artisanale au Sahel le 14 mai

Envoyer Imprimer PDF

Fidèle à la tradition, l’association « Français du monde-ADFE » de Sousse-Monastir vous invite à participer à sa matinée

Brocante, Vente artisanale,
et vide - grenier
Dimanche 14 mai 2017
De 9h30 à 14h30

A l’espace culturel « Le Paradoxe », Sousse – Khezama 
Apportez vos œuvres !
Faites de la place dans vos placards et vos étagères !
Partagez et renouvelez votre patrimoine culturel !
Venez dénicher les bonnes occasions

Lire la suite...
 

Visite de l'exposition "L'éveil d'une nation" à Qsar es-Said

Envoyer Imprimer PDF

CR Expo Eveil d'une nation

Ksar Saïd. Le Palais du bonheur ... Brigitte nous y attend, son fameux sourire aux lèvres. Beau parc inattendu; des arbres très hauts nous promettent un bonheur ailleurs inaccessible. Avec la complicité de Najet Fakhfakh, notre guide Abdessattar Amamou nous conte l'histoire de ce palais, paradis perdu, maudit pour avoir abrité la signature du traité du protectorat français; transformé alors en lieu de deuil (départ des cortèges funèbres). Mais après l'indépendance, consacré à la vie, en tant qu'hôpital, lieu de lutte contre la mort et la maladie. Confié par la suite à l'Institut national du patrimoine.

Lire la suite...
 

Alain Suratteau, membre de notre CA, nous a quittés

Envoyer Imprimer PDF

Notre ami et fidèle compagnon Alain est décédé subitement lundi 12 décembre dernier à son domicile. Ses obsèques ont été célébrées à Tunis le samedi 17 décembre.

Lire la suite...
 

Inquiétudes et protestations dans les établissements français : question du sénateur J.Y.Leconte et réponse du ministre

Envoyer Imprimer PDF

Devenir des établissements scolaires pilotés par l'agence pour l'enseignement français à l'étranger en Tunisie

Question n° 19986 adressée à M. le ministre des affaires étrangères et du développement international transmis à M. le ministre des affaires étrangères et du développement international

Publiée le : 11/02/2016

Texte de la question : M. Jean-Yves Leconte attire l'attention de M. le ministre des affaires étrangères et du développement international sur le devenir des établissements scolaires pilotés par l'agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE) en Tunisie, devenir remis en cause par la suppression de postes de personnels résidents non compensée par une baisse correspondante des frais de scolarité. En effet, à l'occasion de la convocation extraordinaire de deux conseils des établissements régionaux de la Marsa et de Tunis (Tunisie), il a été signifié à leurs membres la décision de l'AEFE de supprimer six postes de résidents et leur remplacement par des recrutements locaux sans aucune concertation préalable. Il s'agit de : deux postes de professeur des écoles ; un poste de professeur de sciences physiques ; un poste administratif ; un poste de professeur d'histoire-géographie ; un poste de conseiller principal l'éducation. Dans la situation sécuritaire actuelle de la Tunisie, qui implique pour ces établissements de nouvelles dépenses, alors que des investissements lourds sont déjà prévus et que le contexte local rend difficile le recrutement, cette décision apparaît comme inadéquate. Les titulaires détachés seront bientôt minoritaires dans les établissements alors que les frais de scolarité augmentent en moyenne de plus de 8 % par an.

Lire la suite...
 

Commission permanente pour la protection sociale des Français de l'étranger – Paris mars 2016

Envoyer Imprimer PDF

Créée en 1992, cette instance est consultée, d’une part, sur la répartition des crédits sociaux et d’assistance du ministère des Affaires étrangères et, d’autre part, sur la fixation des plafonds de ressources mensuelles en deçà desquels les Français établis hors de France peuvent bénéficier de l’aide sociale.

Présidée par le ministère des Affaires étrangères, elle comprend 10 membres, nommés pour trois ans. Son secrétariat est assuré par la direction des Français à l’étranger et de l’administration consulaire (DFAE).

L'association Français du Monde - ADFE y est représentée par Marion BERTHOUD, et Martine Vautrin Djedidi y siège en qualité de conseillère à l'Assemblée des Français de l'étranger (AFE). Cette commission permanente se réunit une fois par an pour entériner, ou pas, les décisions des commissions locales (CCPAS) définissant le taux de base de calcul pour l'année et l'attribution d'aides totales ou partielles.

Lire la suite...
 

Défenseur des droits pour les Français hors de France

Envoyer Imprimer PDF

Il a été procédé à la nomination d’une déléguée aux Français de l’étranger auprès du Défenseur des Droits http://www.defenseurdesdroits.fr/. Il s’agit de Madame Brigitte Bonnaud.
Madame Brigitte BONNAUD
Téléphone : 01 53 29 43 51
http://www.defenseurdesdroits.fr/fr/contact_delegate/11281/nojs
Déléguée des Français de l'Étranger
Défenseur des droits
11 rue Saint-Georges
75009 PARIS - 09
Permanence: MARDI JOURNÉE

Lire la suite...
 

Assemblée des Français de l'Etranger, Mars 2016

Envoyer Imprimer PDF

Les 90 conseillers à l’Assemblée des Français de l’Etranger appartiennent tous à l’une des six commissions suivantes :

- Commission des lois, des règlements et des Affaires consulaires,
- Commission de l’enseignement, des Affaires culturelles, de l’audiovisuel extérieur et de la francophonie
- Commission des Affaires sociales et des anciens combattants
- Commission des finances, du budget et de la fiscalité
- Commission du commerce extérieur, du développement durable, de l’emploi et de la formation
- Commission de la sécurité, et de la protection des personnes et des biens.

Celles-ci élaborent un programme de travail entre les sessions (deux par an) et se réunissent lors de chaque session durant trois jours afin d’auditionner des personnalités de la société civile, des experts, des  hauts fonctionnaires, des représentants de l’administration, des élus. Elles réalisent des enquêtes et préparent des rapports.

Elles élaborent des résolutions soumises au vote en réunion plénière lors des deux jours de présentation des rapports, débats et questions publiques.

Lire la suite...
 
  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  3 
  •  4 
  •  5 
  •  6 
  •  7 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »


Page 1 sur 7